Si ces dernières 36 heures, Made in Midi puis Croscall Chamonix Mont-Blanc avaient successivement chipé les commandes de la flotte des Class40 à AINA Enfance Avenir, tirant alors bénéfice de leur positionnement plus au sud et donc plus proche de la route directe, ce dernier fait son retour à la première place au pointage, ce vendredi matin.

Dans les heures qui viennent, il devrait même creuser doucement mais sûrement l’écart sur ses copains plus à l’est, profitant, dans l’immédiat, de davantage de pression.

« Ça va impeccable. Ça avance, ça avance, même si le fait qu’il n’y ait ni lune ni soleil depuis notre départ du Havre est un peu rude. On poursuit notre route au près / reaching et ça va durer comme ça jusqu’à Madère que l’on devrait atteindre demain en fin de journée »,

a commenté Aymeric Chappellier en milieu de matinée.

« Le vent est un peu moins instable que ces deux derniers jours, mais il bouge encore pas mal. Ça adonne et ça refuse en permanence, et il faut être dessus »,

a assuré le Rochelais qui a accentué un peu son avance sur le duo Fabien Delahaye – Sam Goodchild, la portant à près de 10 milles, tandis qu’il conserve un bonus de 20 milles sur la paire Ian Lipinski – Adrien Hardy, décalé encore un peu plus à l’ouest, et très à l’aise à l’allure actuelle avec son étrave de type « scow ».

« La stratégie à venir est relativement claire. L’anticyclone des Açores se réinstalle gentiment et on va donc faire une jolie aile de mouette pour passer en dessous. On a vraiment hâte de se retrouver au portant. Hâte aussi de prendre une douche car là, je pense que si quelqu’un de l’extérieur arrivait dans le bateau, il tomberait raide ! (Rires) En attendant, le moral est bon. On mange des bons petits plats. Ce matin, le menu, c’était œufs brouillés et saucisses. On ne se laisse pas abattre ! (Rires) »,

a terminé Aymeric Chappellier.