Comme prévu, à 13h15 ce dimanche, le coup d’envoi de la 14e édition de Transat Jacques Vabre a été donné en baie de Seine. AINA Enfance et Avenir et les 58 autres bateaux engagés dans l’épreuve se sont alors élancés afin de rejoindre Salvador de Bahia, propulsés par un flux de nord-ouest soufflant à une douzaine de nœuds.

Auteurs du meilleur départ chez les Class40, Aymeric Chappellier et Pierre Leboucher ont d’emblée confirmer leurs ambitions.

« Partir sur la même ligne que les IMOCA et les Mutli50 qui sont plus rapides que nous, ce n’est jamais un exercice facile mais avec Pierre, on est des régatiers et c’est une phase que l’on gère, en principe, plutôt bien. L’idée, pour nous, comme toujours, ce sera de réussir à être devant ou aux avant-postes d’emblée. On va donc devoir bien jouer nos placements et les effets de côte tout, en sachant que s’il l’on évolue trop près de la terre, ça risque de tamponner. On est prêt et comme je l’ai dit hier, super impatient d’en découdre avec les petits copains »

a commenté le navigateur Rochelais qui a d’abord mis le cap sur Etretat, au près, afin de parer une bouée de dégagement avant de pointer son étrave vers la pointe Bretagne. Une pointe que la majorité des 40 pieds devrait déborder lundi après-midi après une traversée de la Manche express au portant, avec un vent qui ne devrait pas cesser de forcir pour atteindre 25 nœuds et même plus dans les rafales.

De quoi garantir une entame tonique, avec différents changements de voiles et quelques empannages ce qui n’est, évidemment, pas pour déplaire à notre binôme.