Demain, à 13h15, le coup d’envoi de la 14e édition de la Transat Jacques Vabre sera donné en baie de Seine. Aymeric Chappellier et Pierre Leboucher s’élanceront alors en direction de Salvador de Bahia, avec un total de 4 350 milles à parcourir et presque autant de pièges à déjouer.

« Ça se présente plutôt pas mal, avec de belles conditions et une sortie de la Manche assez rapide, au portant, avec un vent qui va forcir au fur et à mesure que l’on va se rapprocher de la pointe Bretagne. On aura ensuite deux bulles dépressionnaires à gérer. A partir de mardi en fin de journée, on va ainsi se retrouver au près, toujours dans du vent soutenu. Il faudra faire attention au matériel, mais ça, c’est quelque-chose que l’on connait. En résumé : c’est un scénario qui ne nous pose pas de problème et qui va permettre d’y voir rapidement plus clair »

annonce le skipper du Class40 aux couleurs de l’association AINA Enfance et Avenir, visiblement impatient d’en découdre.

« Selon le programme de l’organisation, on va quitter le bassin Paul Vatine à 9h52. On a hâte. On commence vraiment à avoir envie de larguer les amarres, surtout que la semaine a été dense. Le moral est bon. On va faire ce qu’on sait faire »

termine le Rochelais qui devrait mettre environ 17 jours pour rallier le Brésil selon les derniers routages, soit plus ou moins le même temps qu’il y a deux ans.