Alors que l’équipage du MOD70 Maserati Gran Turismo skippé par l’Italien Giovanni Soldini a franchi la ligne d’arrivée de la RORC Caribbean 600 en grand vainqueur peu avant 22 heures (heure de Paris) ce mardi, la bagarre se poursuit dans les autres catégories de la course. Chez les Class40, l’équipage d’AINA Enfance et Avenir emmené par Aymeric Chappellier continue de mener la danse alors qu’il lui reste, ce mercredi en milieu de matinée, moins de 200 milles à parcourir et qu’il évolue sous le vent de la Guadeloupe.

« Globalement, ça se passe bien même si on a pas mal de petites merdes à bord. Ces dernières heures, on a notamment été confronté à la casse d’une poulie de drisse de grand-voile, ce qui nous a obligé à monter dans le mât, et à celle d’une vanne de ballast, qui nous a empêché de ballaster au reaching et donc fait perdre un peu de temps »

a indiqué le navigateur Rochelais, joint aux environs de 10 heures au téléphone.

« Reste que le moral est là et qu’on est toujours en mode attaque. Les autres ne sont pas loin (Lamotte – Module Création, Eärendil et Campagne de France évoluent à moins de cinq milles de son tableau arrière, ndlr) mais on ne lâche rien même si c’est très humide. On sait que la moindre petite erreur de stratégie ou de choix de voile se paie cash. Il n’est pas question de s’endormir car on est vraiment sur un sprint »

a souligné Aymeric qui devrait conserver entre 18 et 25 nœuds de vent jusqu’à l’arrivée. Une arrivée prévue d’ici une vingtaine d’heures, soit ce jeudi au petit matin, heure française.