Alors que le leader de la flotte des Class40 de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe est attendu demain matin sur la ligne d’arrivée à Pointe-à-Pitre, la bagarre se poursuit entre Aymeric Chappellier et Phil Sharp. Les deux hommes, qui se disputent la place de dauphin, se tiennent en une grosse quinzaine de milles, ce lundi.

« L’écart entre nous reste relativement stable pour le moment. Phil a jibé il y a peu, mais de mon côté, je préfère continuer et attaquer par le sud. Je ne lâche rien car je sais qu’entre nous, tout va se jouer sur le tour de la Guadeloupe. Aujourd’hui, je reste en position de chasseur. Une position plus confortable que celle de chassé. J’ai plus à gagner qu’à perdre »

assure le skipper de AINA Enfance et Avenir qui sait que les derniers milles entre la Tête à l’Anglais et l’arrivée seront décisifs mais qui sait aussi que tout ce qui est à prendre maintenant ne le sera plus ensuite.

« La nuit derrière n’a pas été si simple car les conditions étaient limites entre le grand et le petit spi. J’ai bourriné sous grand spi pour préserver le petit car le bateau enfournait très souvent dans les vagues et ce genre de planté, ce n’est jamais terrible pour les voiles »

détaille le Rochelais qui va profiter de cet après-midi pour se reposer au maximum avant d’attaquer le sprint final.

« Pour finir et espérer terminer deuxième, il va être en forme car il va sans doute y avoir de nombreux changements de voile. En tous les cas, une chose est sûre : il va falloir être opportuniste. Ce sera primordial d’avoir les yeux en face des trous pour bien terminer le job et surtout éviter de faire la blague de finir sur les cailloux, comme certains »

termine Aymeric.