« Plus on avance, plus la mer est grosse ! J’ai rarement vu des talus aussi énormes ! »

a déclaré Aymeric Chappellier, joint ce jeudi en fin de matinée, toutefois pas mécontent de retrouver une piste un peu moins cabossée que ces dernières 36 heures.

« La nuit dernière, j’avoue que je n’en menais pas toujours large car le bateau filait pleine balle, à plus de 20 nœuds, et tapait dans les vagues. Ce n’était pas toujours évident de réussir à ralentir pour éviter les départs au tas. Honnêtement, j’ai serré les fesses plusieurs heures, pendant que je faisais des bonds dans le bateau en mode « shaker » »

a ajouté le skipper d’AINA Enfance et Avenir qui a, malgré tout, tenu des cadences infernales ces dernières 24 heures.

« Yoann (Richomme) et Phil (Sharp) sont deux acharnés et il n’est pas question pour moi de ne pas les suivre alors je cravache, surtout qu’il faut impérativement aller vite, en ce moment, pour réussir à passer à l’avant de la nouvelle grosse dépression qui pointe son nez »

a ajouté le marin, faisant alors référence à la nouvelle dégradation annoncée sur l’Atlantique Nord dès ce soir, qui devrait générer des vents de 35-45 nœuds avec des rafales à 60, sur une mer démontée dans la journée de demain.

« Si tout se passe bien, en tête de la flotte des Class40, nous devrions passer à travers. Ce ne sera pas le cas pour ceux qui sont 30 ou 40 milles derrière et encore moins pour ceux qui sont à 100 milles et qui, eux, vont vraiment prendre cher et devraient mieux aller se mettre à l’abri dans un port parce que ça va vraiment envoyer sévère »

a noté le Rochelais, manifestement toujours très en forme malgré ce début course éprouvant.

« J’ai fait une petite sieste tout à l’heure et ça m’a fait du bien. Je me prépare un gros petit déj que je vais prendre dehors avec le petit soleil qui est revenu et remettre un maximum d’énergie dans la machine car la route est encore longue »

a justement rappelé Aymeric, qui occupe, pour l’heure, la 3e place dans sa catégorie avec un bonus de plus de 40 milles sur son poursuivant le plus proche.